AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blaze Hawkes
||Fondateur ~ Leader des Asgards||
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 31

MessageSujet: Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}   Jeu 10 Déc - 19:32

    L'astre solaire était à son plus haut point, non seulement parce que, suivant l'horaire des anciens hommes, on devait approcher de midi, mais aussi parce que le soleil avait arrêté sa course dans le ciel. Il se trouvait donc à la fois à son point le plus haut et à son point le plus bas. Blaze n'avait jamais connu le soleil à une autre position dans le ciel, étant né bien après que la terre ait cessé de tourner. Son père s'en souvenait et nombre de fois il lui avait raconté, les couchés de soleil qui durait des heures, du à la rotation de la terre qui avait déjà fortement diminué. Les jours n'avaient plus vraiment de sens, déjà à cette époque. Il faisait clair pendant deux jours puis, la terre se retrouvait plongée dans les ténèbres pendant plus d'une journée entière. Mais l'instant où le soleil se figeait à l'horizon restait sans pareil. Blaze avait toujours essayé de se l'imaginer, en voyant son père le raconter, le visage marquant une expression de bien-être. Le vent parcourait la plaine et faisait voler les cheveux du leader des Asgards. On était loin de la saison des ouragans, qui chaque année parcourait les terres anglaises en ravageant tout sur son passage. Les remparts de la citer Asgard étaient une bonne protection contre toute sorte d'envahisseur, mais pas contre les forces de la nature. Mais ça, ce n'était pas vraiment un problème pour Blaze, le vent ne lui avait jamais fait peur. Il se trouvait dans l'endroit le moins charmant du monde, sans doute, le cimetière d'Idavoll. Ce n'était pas un lieu sinistre, au contraire, c'était un lieu plutôt joli à en compter les fleurs qui décoraient les allées de cet endroit. Cependant c'était aussi un lieu où il est difficile de ne pas avoir une larme à l'œil. La majeure partie des gens se trouvant ici, enfin, sous la terre, Blaze les avait connu, de manière plus ou moins intime. Son père était reconnu pour être un homme proche de son "peuple" à défaut d'un autre mot, aussi, il connaissait chacun des Asgards et les avait reçu plus d'une fois dans son bureau. Blaze, étant son fils, les avait du coup plus ou moins rencontré aussi. Il n'aurait plus su mettre un visage sur chacun des noms gravés dans le marbre des tombes, ni inversement remettre un nom sur un visage qu'il aurait connu, mais il savait que chacun de ses hommes et femmes avaient donné leur vie pour quelque chose, un combat pour l'humanité et, sans forcément le vouloir, c'était grâce à eux que Blaze était toujours en vie, comme chacun des Asgards encore présent.


    La question demeurait de savoir pourquoi Blaze était venu dans ce lieu où l'on ne s'aventure pas sans une bonne raison ? La réponse était fort simple, à partir du moment où on savait devant quelle tombe il se trouvait. Enfin, par tombe, il fallait plutôt dire devant quel bâtiment il se trouvait. Car au sein de ce cimetière, il y avait un mausolée dans lequel étaient enfermés les corps de Charles et Eric Hawkes, respectivement son père et son grand-père. Il ne venait pas pour se recueillir devant leur dépouille, non, il venait pour se questionner. C'est ici que ce trouvait l'homme qui avait tout déclenché, ainsi que l'homme qui avait été le plus grand leader que la terre aie pu connaître. Et maintenant, c'était à lui, Blaze Hawkes de reprendre le flambeau. Mais en était-il capable ? C'est bien là la question qui le préoccupait depuis de nombreux moi. Blaze avait beau avoir de bonnes aptitudes au combat, savait manier la majeure partie des armes, était-il vraiment apte à diriger un clan ? Ce n'est pas le genre de chose qui se fait comme on mange une tartine de pain. Il avait peur que à chaque décision, il prenne le mauvais choix et ne fasse une erreur que son père n'aurait pas commise. Il avait aussi peur qu'on le compare à son père. Il avait déjà choisi de mettre de nouvelle personne à la tête des différentes troupes de l'armée Asgard. Certes c'était ses amis, mais il les avait placé là parce que il avait les capacités de se tenir à tels ou tels postes. Il avait peur que les vétérans lui reproche ses choix aussi. C'était pour ça que Blaze était venu ici pour demander à ses ancêtres de savoir si il faisait bonne route, ou si il avait assez de force pour y arriver. Mais il doutait qu'on lui donne la réponse, la fierté Asgard veut qu'on découvre nos valeurs par nous même plutôt que de le demander aux autres.

    Blaze tourna la tête vers une autre tombe, qui se trouvait à côté du mausolée. Ces "places" été réservées à seulement certaines personnes, pas les Hawkes de sang, mais les personnes faisant partie de leur famille. Et sur cette tombe, on pouvait lire Jewel Hawkes. La femme de Blaze morte en mettant son plus beau bijou au monde. Depuis huit ans, il n'avait pas encore véritablement passé le cap. Bien sûr, il avait eu le soutien de ses proches, de sa sœur et même de ses deux meilleurs amis. Sans eux, dieu sait ce que Blaze serait devenu. Ah, sa sœur, que devenait-elle de l'autre côté du No Man's Land ? Derrière les murs de New-London. Il ne fallait pas le répéter mais sa sœur lui manquait de plus en plus. Certes la vie n'avait pas toujours été rose entre eux mais il ne se détestait pas non plus. Et maintenant qu'il était séparé depuis 5 ans, ça devenait de plus en plus dur de vivre avec ou plutôt sans. Cette tombe avait toujours de fleur, de belle fleur blanche, la couleur préférée de la personne qui repose ici. Blaze mettait un point d'honneur à venir sur cette tombe aussi souvent que possible, parfois accompagné de la petite Nyah. Il s'approcha finalement de la tombe, remontant le col de sa veste pour se protéger du froid. Il posa une main sur le marbre froid qui se trouvait sur la tombe, le cœur plein de chagrin d'avoir perdu la seule qui l'avait compris. Perdu dans ses pensées, plus rien ne semblait pouvoir l'atteindre en dehors de cette petite bulle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r-valon.forumactif.org
London Wright
||Asgard ~ Chef des opérations d'espionnage||
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}   Ven 11 Déc - 1:58

Mes parents avaient connus le monde lorsque la Terre tournait encore, certes lentement, mais elle tournait tout de même. J'était née bien après ce jour fatidique où le monde suspendit sa course dans l'espace, notre planète continuant de tourner autour du soleil sans que celui-ci ne se couche ni ne se lève sur nos terres mais nous accordant tout de même ainsi des étés chauds et des hivers parfois rudes. Ici à Idavoll, la journée est éternelle et nous avons tous du prendre des repères en conséquence, comme tout ceux vivant du côté "éclairé" de cette partie du monde. Je me demandais comment cela pouvait être, avant. Un couché de soleil était parait-il une chose magnifique mais hormis quelques images peintes ou imprimées, je savais que l'impression de quiétude qui m'envahissait alors ne devait être rien comparé à ce spectacle qu'il était impossible de voir ici. Mais pour autant je ne suis pas à plaindre, après tout, j'ai grandis dans ce monde dévasté par les K-Troniks et j'ai appris à l'aimer comme tout ceux de ma génération. Il vaut mieux savoir l'apprécier d'ailleurs que de passer son temps à le maudire, puisque nous n'y pouvons rien, tout du moins pas pour le moment. Le jour où nous seront débarrassés de ces fichus robots, peut-être qu'alors nous pourrons utiliser la technologie pour faire "repartir" la rotation de la Terre... oui, un jour peut-être, quand le monde sera enfin en paix. Maintenant en ce qui me concerne, j'aime particulièrement la saison des tempêtes, quand la nature se déchaine à travers le vent et que rien ne peut l'arrêter. Le vent est mon élément préféré, il me transcende lorsqu'il souffle, me donne l'impression de pouvoir courir aussi vite que lui, d'avoir sa force, sa puissance et sa présence. Lorsque le vent souffle comme aujourd'hui, j'aime aller marcher longuement sur les chemins aux alentours de l'abbaye. Le vent m'apaise et m'insuffle son courage, me donne la force d'avancer lorsque parfois je m'arrête. Mon regard se pose alors sur l'entrée du Cimetière. Je n'avais même pas regardé où j'allais, laissant le vent me guider... j'ouvrais la grille que l'on ne verrouillais jamais et m'avançais sur cette terre consacrée. Si on faisait abstraction des belles pierres tombales gris clair correctement entretenues, les fleurs, les arbres et la belle herbe bien verte donnait au lieu des airs de parc où il ferait bon de se poser, assis sur un banc en regardant la nature autour de soi. Mais cet endroit n'était pas un parc et c'est d'un pas respectueux que je m'avançais entre les allées jusqu'à la tombe de mon père. Des fleurs fraiches en ornait la dalle et je devinais que mon frère était passé il y a peu de temps, hier ou bien aujourd'hui-même. Je m'agenouillais devant la tombe et observait le cadre photo disposé dessus. Un homme souriant y était représenté et comme à chaque fois, un léger sourire passa sur mes lèvres. Qu'il était beau ainsi figé pour l'éternité, comme mon frère lui ressemblait... l'émotion me serra la gorge, comme toujours, et j'effleurais du bout des doigts la photo avant d'épousseter la dalle puis de me relever, resserrant les pans de ma veste autour de moi.

En général à cette heure-ci il n'y a personne, surtout avec le froid qui se faisait de plus en plus mordant, aussi je continuais d'arpenter le cimetière en ayant conscience en-dedans de moi-même que toutes celles et ceux enterrés ici étaient morts durant cette guerre contre les K-Troniks. Tellement de morts, naturelles ou brutales, prévisibles ou non. Tellement de familles éplorées, d'orphelins à s'occuper et à élever, de cœurs brisés ou meurtris à jamais. Étrangement c'est dans ce lieu que je puisais ma volonté de me battre lorsque le chagrin me gagnait. Toutes ces personnes devaient être vengées et c'était à nous, leurs enfants et survivants, à qui revenait cette tâche, ce devoir. Oui, nous nous battrons afin de construire un monde meilleur pour nos enfants qui nous succèderont un jour. Et tandis que je laissais mes pensées errer ainsi, j'aperçus une silhouette accroupie devant une tombe que je ne connaissais que trop bien pour y avoir déjà été avec ma petite Nyah, toujours à sa demande. C'était la tombe de sa mère, et devant celle-ci je reconnaissais son père qui me tournait le dos, le chef des Asgard, Blaze Hawkes. Je m'arrêtais à bonne distance, ne voulant pas le déranger, pourtant le bruit de mes pas sur le gravier ne sembla pas l'atteindre et je le devinais plongé dans ses pensées, peut-être même dans ses souvenirs. Son col relevé, il semblait si seul entouré de toutes ces tombes, la main posée sur celle de sa défunte épouse... heureusement que Nyah ne voyait pas son père en cet instant car je suis certain que cela lui aurait fait autant de peine qu'à moi. Bien sûr il faisait le fort, assumant pleinement son rôle de chef des Asgard, mais lorsqu'il était seul? Je le connaissais depuis toute petite et je le devinais inquiet, pourquoi je l'ignore, mais je le sentais. L'idée de rebrousser chemin s'imposa à mon esprit et je commençais à tourner les talons lorsque je le vis baisser la tête, ce qui me fit m'arrêter net dans mon mouvement. Moi j'avais perdu mon père, mais lui aussi, et en plus de cela, son épouse et la mère de son adorable petite fille que je chérissais comme la mienne. L'émotion me noua le ventre et je secouais légèrement la tête, m'avançant finalement dans son dos sans bruit. L'ombre était de l'autre côté et j'était désormais sur l'herbe, aussi le fait qu'il soit plongé dans ses pensées ne lui permettrait pas de m'entendre venir. Et dire qu'un K-Tronik pourrait profiter de cet instant de vulnérabilité pour en finir avec le chef des Asgard. Comme quoi nous, êtres humains, pouvont être affaiblis par nos émotions, mais sans elles nous ne pourrions pas non plus nous dépasser dans ce que nous faisons. Je m'arrêtais à un pas à peine, hésitante, puis posait finalement ma main sur son épaule, doucement afin de ne pas le faire sursauter ni l'inquiéter. Je souris faiblement et hochait la tête lorsqu'il me regarda. J'aurais voulu dire quelque chose, n'importe quoi qui puisse lui apporter un peu de réconfort, mais les mots restaient bloqués dans ma gorge. Je partageais son émotion, bien que je ne sache pas tout ce qu'il pouvait ressentir. Un jeune leader, un mari veuf, un père aimant mais occupé... un homme seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze Hawkes
||Fondateur ~ Leader des Asgards||
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}   Mer 16 Déc - 21:38

    Blaze pensait à Jewel, la douce Jewel. Sans doute l'une des seules femmes qui avait compté à ses yeux. Il y en avait d'autre, Nyah bien sûr, qui lui rappelait tellement sa mère. C'est vrai qu'il n'avait pas connu Jewel à cet âge là, mais aucun doute que c'était à ça qu'elle devait ressembler. Pour la simple et bonne raison que Nyah n'avait pas grand-chose physiquement parlant de son père. Elle avait plutôt hérité du caractère de son père qui, pour Blaze est une bonne chose… pour une fille de 8 ans, c'est beaucoup moins bien. Ce n'était pas le genre de fille qu'il fallait embêter sous peine de se ramasser un coup ou, si la chance était de notre côté, devoir faire face à des paroles un peu blessantes, cinglantes et toujours bien choisies. C'était une situation qui amusait toujours Blaze, de loin seulement, en tant que leader, et avant ça en tant que futur leader, il devait garder la tête froide plutôt que d'encourager sa fille à s'en prendre à ses camarades, même sans le dire ouvertement. Mais bon, que voulez-vous, il était tellement comme elle à son âge. En suite, il y avait sa sœur, elle comptait aussi beaucoup pour lui. Un peu moins durant les cinq dernières années où il ne s'était que fort peu vu, mais ça avait renforcé leur lien, d'une certaine manière. C'est vrai qu'il n'avait jamais été sur la même longueur d'onde tout les deux, bien que leur lien de sang était au final plus fort. L'un comme l'autre pouvait compter sur son sang en moment difficile comme quand Jewel avait quitté ce monde. Enfin, son nouveau statut lui permettait d'avoir de plus belle raison de se rendre dans la cité des Néo-Londonien et y croiser sa sœur, si il le pouvait. Mais Jewel, elle avait été bien plus que ces deux femmes partageant sont sang. Jewel, c'était le rayon de soleil qui lui permettait d'avancer, de savoir qu'il était quelqu'un de bien, quelqu'un d'important, qu'il comptait pour quelqu'un.

    Perdu dans ses pensées, il n'entendit pas la personne arriver derrière lui, perdu dans ses pensées, il n'entendait rien, que du vide autour de lui comme si plus rien n'avait d'importance. Et si c'était le cas. Ce fut uniquement quand un main se pose sur son épaule qu'il compris que quelqu'un d'autre était dans ces lieux. Il rouvrit les yeux sans pour autant tourner la tête de suite. Il sentait, à travers son manteau de cuir, que la main était délicate, une main amie… Mais avait-il des ennemis dans ces murs ? Impossible, les Asgards étaient de nombreuses choses, mais ils se respectaient et il n'y avait pas de traître dans leur rang. Il laissa donc la main en place et au bout de quelque seconde, poussa un regard furtif vers cette dernière, pour voir qu'il s'agissait d'une main féminine. Il baissa la tête une petite seconde avant de se relever et de se tourner pour faire face à la fille qui lui avait poser cette main en signe d'affection. Et il fut légèrement surpris de voir que c'était London Wright, la sœur d'un de ses deux meilleurs amis. Pas tant que c'était une surprise de la voir en ces lieux, mais de la voir poser un geste si amical sur Blaze. London était plutôt réputée pour être une femme forte de caractère, un peu garçon manqué sur les bords, et c'était bien loin l'idée que Blaze puisse trouver réconfort chez elle. C'était une fille merveilleuse, adorable et surtout, une mère pour sa fille depuis la disparition de Jewel et ça, c'était bien la preuve qu'elle n'était pas que cette fille bagarreuse qu'on pouvait penser en la voyant pour la première fois. Et puis, même si elle n'était pas à part entière dans la bande de Blaze, à savoir constituée de Stuart son frère et Lincoln, mais elle pouvait en faire partie officieusement, elle était un peu de la même famille que Blaze.

    Blaze ne savait, de son côté, pas trop quoi dire. Il était face à cette fille qui semblait toujours garder la tête haute, même ici alors que le lieu était plus enclin aux pleurs, elle semblait rester forte. Et lui, il ressemblait à quoi ? Ce leader qui s'apitoie sur son passé plutôt que de chercher à guider son peuple vers l'avenir. Blaze réfléchit un moment puis il comprit ce qu'elle devait faire ici, elle devait venir rentre visite à ses parents qui étaient morts pour défendre la cause Asgard. La famille de London n'était pas des Asgards à la base, mais des Néo-Londoniens qui avait rejoint leur rang. Et si ça avait été une erreur pour eux. Bien sûr, c'était leur choix et eux seul en sont les maîtres… mais si il était resté à New London, n'auraient-ils pas eu une vie paisible ? Peut-être serait-il toujours vivant et leurs enfants ne devraient pas pleurer sur leur tombe jour après jour. Et si intérieurement les Wright en voulait au père de Blaze, le leader des Asgards, d'avoir envoyer leurs parents à la mort. C'était une question qu'il n'avait jamais osé poser à Stuart… ni à sa sœur.


    "London… je ne t'avais pas entendu arriver. Et je ne m'attendais pas à te voir ici non plus. A vrai dire, je n'attendais à voir personne."

    Il ne précisa pas qu'il aurait préféré ne voir personne. Déjà d'une part parce que ça aurait pu être blessant et de deux, il aurait pu avoir un bien moins bonne compagnie que celle de London à ses côtés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r-valon.forumactif.org
London Wright
||Asgard ~ Chef des opérations d'espionnage||
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}   Ven 18 Déc - 5:37

Il n'avait pas sursauté comme je m'en doutais, mais une légère surprise passa dans son regard lorsqu'il leva les yeux vers moi. Pourquoi, je l'ignorais, mais le fait est qu'il ne devait pas s'attendre à ce qu'on vienne ici, qu'on pose la main sur son épaule ainsi, et certainement que venant de moi cela avait de quoi surprendre. Ma réputation en tant que femme de caractère n'était plus à faire et beaucoup d'hommes ne voyaient en moi qu'une femme d'autorité, ce qui m'arrangeait dans mon travail. Mais je n'en demeurait pas moins un être doué de sentiments et d'émotions humaines. Blaze me salua d'une voix désabusée et morne, vidée d'énergie, et cela me serra le coeur. Il ne s'attendait pas à me voir ici, ni personne d'autre d'ailleurs, et je compris qu'il aurait voulu être seul à cet instant. A nouveau l'idée de tourner les talons et de le laisser là me traversa l'esprit... mais j'était bien placée pour savoir que lorsqu'on souffrait seul, une compagnie, fut-elle une peu désirée, valait toujours mieux que rien. Je hochais donc la tête et enlevait doucement ma main, venant me placer à ses côtés en regardant la pierre gravée au nom de la mère de Nyah. Mourir si jeune... c'était horrible, et si je n'avait pas été si forte, j'aurais certainement pleurée à cet instant. Mais mes larmes s'étaient taries lorsque mes parents étaient morts, à force d'avoir trop pleuré sans doute. J'était fière d'eux aujourd'hui encore et très heureuse de leur choix nous concernant. Vivre ici, pour de vrai et non pas en se voilant la face comme la plupart des Néo-Londoniens, c'était ce que je préférais de loin malgré les difficultés. Après quelques minutes de silence aux côtés de Blaze, je tournais finalement la tête vers lui pour l'observer. Il semblait si abattu, si seul...

Tu as besoin de repos.

Dis-je simplement mais d'une voix douce qui m'étonna moi-même. Le chef des Asgard avait les traits tirés et l'air épuisé, je craignais qu'il ne s'écroule de fatigue et que sa santé en pâtisse. Nyah s'inquiéterait certainement, moi aussi, ainsi que tout les autres Asgard d'ailleurs. Mais au-delà de ça, c'était un ami pour moi, un homme en qui je plaçais mes espoirs sans pour autant l'écraser avec ses devoirs. Il s'en sortait bien, et j'espérais qu'il réussirait à supporter le poids de son nouveau rôle si écrasant. Le fait est qu'il souffrait et que je voulais l'aider, aussi je posais à nouveau ma main sur son épaule, souriant légèrement en penchant la tête de côté, une petite manie à moi que je ne contrôlais pas vraiment. La température était glaciale aussi valait-il mieux rentrer avant qu'il n'attrape du mal.

Je t'offre un café?

Dis-je afin de détendre un peu l'atmosphère pesante relative à la plupart des cimetières. Du chaud et une discussion, je pense que c'est de ça dont il avait besoin, bien plus que de demeurer seul devant la tombe de celle qu'il avait perdu. Il fallait qu'il se change les idées un peu, et je comptais bien l'aider autant que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze Hawkes
||Fondateur ~ Leader des Asgards||
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}   Sam 26 Déc - 22:30

    Blaze inspira très profondément, c'était sa façon à lui de se ressaisir. Quelques bouffées d'air et il était comme neuf. Enfin, pas vraiment comme neuf, il ne retrouvait pas force et vigueur uniquement en respirant. Mais au moins, il pouvait reprendre une pose un peu plus héroïque et qui se prêtait mieux à sa place de Leader. Il se redressa, surplombant légèrement London d'une poignée de centimètres. Blaze n'était pas un homme de grande taille, au contraire, c'était même plutôt un petit, alors que son père était plutôt reconnu comme un des grands hommes d'Idavoll… et on ne faisait pas référence à son courage en disant ça. La taille de Blaze aurait pu facilement faire penser qu'il était un nabot incapable de diriger les troupes de son père au combat, mais ce n'était pas le cas. Déjà parce que Blaze avait un allié de choix pour se faire entendre, à savoir Lincoln Donovan. Ce grand homme avait une carrure capable de faire taire toutes les mauvaises langues, pas pour rien que c'était son meilleur ami, un mec comme ça, on préfère l'avoir en ami que en ennemi. D'un autre côté, Blaze, sous son apparence presque chétive, n'en était pas moins un homme de caractère qui savait s'imposer. Ce n'était donc pas difficile pour lui de prétendre au trône des Asgard et de se faire respecter par les autres. Et par les "autres" il faut comprendre ceux à l'extérieur d'Idavoll, car les Asgard ont toujours une foi énorme en leur leader, une foi presque aveugle par moment. C'était à leur honneur de faire une telle confiance mais aussi, ça donnait une énorme pression sur le dos de Blaze dont il se passerait bien.

    "Tu as besoin de repos. Je t'offre un café?"

    Blaze rapporta son attention sur London. Un café… oui, c'était une bonne idée sans doute, ça le remettrait d'aplomb. Enfin, le café de notre époque était loin d'être du café d'une bonne facture, le café colombien avait disparu depuis des années déjà, alors que Henry avait envahi l'Amérique centrale et du sud. Nul doute que les K-Troniks n'étaient pas de fervent amateur de café dans le monde. Donc, c'est à croire que le café colombien avait purement disparu de la surface à cette époque. Pour le reste, la chance avait sourit en quelque sorte aux derniers humains qui vivait encore sur terre car le fait que la terre cesse de tourner sur son axe avait permis à certaines plantes de pousser et parmi elle, le caféier qui donne fort heureusement le café. Certes, on se retrouve loin du café que les ancêtres ont pu goûter, mais il ne reste plus personne de cette génération pour pouvoir comparer les goûts. Disons juste que vu le goût du café actuel, celui d'avant ne pouvait être que meilleur. Blaze jeta un regard vers la tombe de Jewel, avec un dernier soupir. Il avait déjà passé assez de temps aujourd'hui devant cette tombe, il le savait, mais c'était toujours pour lui un moment difficile que de partir. Il hocha la tête dans la direction du marbre blanc, comme pour dire un au revoir silencieux.

    "Oui, je veux bien un café, ça me réchauffera un peu."

    Blaze commença sa marche, tout en attendant patiemment que London le rejoigne. Il était quand même assez galant pour ne pas fuir comme un dératé trente mètres devant sans attendre celle qui l'invitait à prendre un café. Il marchait le long de l'allée du cimetière en direction de l'abbaye qui leur servait de domicile. Le vent continuait à battre sur la plaine ce qui eu pour effet d'avoir un Blaze qui remonte le col de son manteau encore un peu plus. Il n'était pas particulièrement frileux mais il ne voulait pas attraper un coup de froid aussi bêtement, il ne pouvait pas se le permettre. Le chemin du retour se passa sans un mot, malgré le fait qu'il avait quelqu'un avec qui parler ce coup-ci. Il restait une fois de plus plongé dans ses pensées. L'autre raison, c'est que sur le fait, il ne savait pas trop quoi dire à London et surtout il ne savait pas si il pouvait tenir le sujet de conversation tout le long du chemin et bien plus tard après. Le duo fini par atteindre la cuisine qui servait également de salle à manger pour les Asgards. Malgré l'heure, l'endroit était plutôt désert. Mais il fallait dire que depuis que les jours durent 24 heures, il n'y avait plus vraiment d'heure de repas, tout le monde vivait un peu suivant les horaires qu'il voulait, s'adaptant à la nouvelle vie. Blaze attrapa le thermo de café qui avait été préparé par un autre des Asgard un peu plus tôt dans la journée et saisi deux tasses qui n'appartenait pas au même service, mais après tout, elles étaient là pour qu'on boivent dedans, pas pour qu'on les admire. Il fit signe à London de s'asseoir à une table alors qu'il apportait le tout. Il servit les deux tasses et en posa une devant London.

    "Tient, fait attention, il est encore chaud." Il s'assit à son tour en face d'elle. "Et toi ? Comment ça se passe chez les espions".

    Voilà une façon bien détournée d'à la fois parler de la pluie et du beau temps mais également de prendre des nouvelles de ses troupes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r-valon.forumactif.org
London Wright
||Asgard ~ Chef des opérations d'espionnage||
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}   Jeu 7 Jan - 15:27

Je regardais Blaze hocher la tête en direction de la tombe mais ne fit aucun commentaire. Un au revoir silencieux, sans doute quelques mots en pensées, je ne pouvais que le comprendre. Bon nombre des nôtres avaient perdus un ou plusieurs êtres chers dans cette guerre, cet affrontement sans fin. Le chef des Asgard se leva et commença à s'éloigner sur le sentier. Moi je demeurais un bref instant à regarder le marbre blanc, accordant à cette tombe un léger soupir avant de me détourner, rejoignant d'un pas rapide Blaze qui m'avait attendu. Nous entreprirent donc de retourner vers l'abbaye, le vent soufflant de façon glaciale et en plein visage. Je voyais Blaze remonter son col tandis que je demeurais insensible, laissant mes cheveux se soulever sous cette bise glacée. Pas un mot échangé, pas une phrase ni un geste tandis que nous marchions l'un à côté de l'autre. Qu'aurais-je pu dire qu'il ne sache déjà? Aucun mot de réconfort ne pouvais soulager la peine qu'il éprouvait, et puis je n'étais pas du genre très démonstrative, aussi cela aurait pu me faire passer pour malade, ou faible... bref, ça m'aurait davantage desservi qu'autre chose, en tout cas à mes propres yeux. Le chemin fut assez rapide, le paysage désolé sous l'hiver déjà annoncé laissa place aux murs de pierre et aux couloirs de l'abbaye. Une fois arrivés à la cuisine, j'allais m'assoir à l'une des tables au signe de Blaze qui déjà apportais le café servit dans des tasses dépareillées. Je laissais échapper un faible sourire en coin tandis que je remarquais une tasse ronde et noire ornée de motifs tribaux devant moi et, pour Blaze, une tasse haute dans les tons marrons foncés ornée de petits soleils et lunes. Sans doute la tasse préférée d'un enfant à n'en pas douter. Je pris donc mon café et hochais la tête à la mise en garde de mon chef.

Oui, je vais faire attention.

Mais déjà je prenais une gorgée brûlante, soufflant un peu pour atténuer la chaleur blessante dans ma bouche, puis reprenait une nouvelle gorgée. Je n'aimais pas attendre, quitte à me brûler, et cela n'avait pas changé malgré les années. Enfant je m'étais déjà ébouillantée ainsi, maintenant je me brûlais, c'était déjà un mieux. Je relevais les yeux sur Blaze et le fixait, plongeant mon regard dans le sien pour mieux répondre à sa question. Comment ça se passait chez les espions? Bien aurais-je pu dire, on me respectais, on m'écoutait, mais les missions, elles, devenaient plus difficile et les informations, de plus en plus inquiétantes. Que dire? ... La vérité, toujours.

Je n'ai aucun problème avec mes hommes, ils font de l'excellent travail et ils sont tous revenus de leurs missions respectives. En revanche...

Je buvais une nouvelle gorgée brûlante et soufflait rapidement pour mieux reprendre, mon regard toujours rivé au sien.

... les dernières informations qui me sont parvenues ne me plaisent pas. Prises séparément, elles n'ont pas réellement d'importances, mais une fois mises en corrélation, on s'aperçoit que ça bouge du côté des K-Troniks. Comment, je ne le sais pas encore... Mais ça ne me plait pas, mon instinct me dit que quelque chose se prépare.

Et j'aurais aimée aller vérifier par moi-même, franchir le No Man's Land et aller dans la cité de ces maudits robots, soutirer des informations, puis agir en conséquence. Mais cette virulence en moi, je la taisais, laissant seul mon regard trahir ce désir, que je rabrouais immédiatement. J'avais fait une promesse à mon frère après tout... mais j'aurais donné beaucoup pour la rompre et y aller moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze Hawkes
||Fondateur ~ Leader des Asgards||
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}   Ven 29 Jan - 22:43

    Blaze laissait ses mains de chaque côté de la tasse afin de se réchauffer la paume de ses dernières. La période était plutôt froide, il fallait bien l'avouer et ce n'était pas ce qu'il aimait le plus. Frileux notre cher Blaze ? Pas vraiment, il avait appris à affronter des hivers bien rudes, malgré le soleil toujours présent. Pour tout avouer, il était pratiquement sûr cependant de ne pas pouvoir résisté à un vrai hiver rude comme ses ancêtres avait vécu. Certes, il n'était pas rare d'avoir des tombées de neige sur le No Man's Land en cette période de l'année, ce qui donnait toujours naissance à la joie des petits de la cité d'Idavoll qui remettait, pour quelque temps, au goût du jour le jeu de bataille de neige. Mais ça ne remplacera jamais une nuit froide. Les journée refroidissaient peut-être mais le soleil étant toujours présent, il ne faisait jamais totalement froid. D'après ce qu'il avait appris sur le monde d'avant, les nuits étaient toujours bien plus froides que les jours, ce qui offrait des surprises parfois au réveil. Mais c'était une époque révolue, maintenant, l'astre solaire régnait sur ces terres toute l'année. Peut-être que, au-delà des frontières, là où le soleil n'était plus le maître, la neige recommençait à tomber de plus belle. Le seul souci, c'était que personne, depuis des années, n'avait quitté l'Angleterre. Déjà parce que c'était à peu près le seul endroit encore éclairé et donc vivable. D'un autre côté, l'Angleterre était une île et depuis la guerre contre les K-Troniks, les voies maritimes et aériennes étaient assez peu utilisée, voir pas du tout. Donc, à l'extérieur de cette île, c'était devenu un univers inconnu.

    London, en face, n'avait pas attendu avant de boire son café. C'était une femme au caractère très fort et qui ne laissait jamais passé une seule faiblesse, même face aux éléments de mère nature. C'était à se demander si elle en avait une tout court. Il restait ce problème cardiaque, en quelque sorte la seule chose qui pouvait l'affaiblir. Sans ça, Blaze ne doutait pas qu'il se serait trouvé en présence de l'une des meilleures guerrières Asgards de tout Idavoll. Mais, à défaut, elle s'était trouvé un autre métier qui était tout aussi utile pour leur cause. Blaze avait posé la question innocemment, sans vraiment vouloir connaître la réponse. De fait, il n'avait pas vraiment besoin de se référer au chef de a section pour savoir si tout allait bien dans sa section, Blaze avait tendance à fourrer son nez un peu partout, discrètement, à partir du moment où ça le touchait de près ou de loin, et bien que doutant de son poste, il savait s'intéresser à chaque morceau de l'armée Asgard. C'était plus dans une intention de lancer la conversation sur un sujet banal, comme il aurait pu parler de la pluie et du beau temps. Cependant, London parlait de détails, sans importance prit chacun de leur côté, mais qui pouvait poser problème si on les additionnait. Blaze haussa un sourcil quand elle lui expliqua grossièrement ses inquiétudes. C'était bien là une preuve qu'il ne s'était pas trompé en la nommant au poste de chef des opérations d'espionnage. Il bu à son tour une gorgée du café, chaud certes, mais Blaze savait lui aussi résister à la chaleur du café. Pour tout dire, il aimait ça, sentir ce liquide lui brûler l'intérieur, c'était une preuve qu'il était vivant.


    "Ce sont des K-Troniks, ils ont été créé pour faire quelque chose. Et je doute fort que leur plan soit en notre faveur. Et par notre faveur, je parle de celle de tous les humains. Je ne vois pas vraiment ces machines épargner un seul des hommes pour s'allier avec lui. Tu as bien raison de t'inquiéter, et continue tes enquêtes, mais toujours dans la discrétion."

    Dans ses paroles, Blaze avait aussi pensé aux autres humains qui n'avaient pas embrassé la cause Asgard. Ces vrai que les Néo-Londoniens étaient prêt à leur donner un coup de main en cas d'attaque, malgré le traité qui les poussait à ne pas attaquer la ville adverse… ça n'impliquait pas de rester sans rien faire dans le No Man's Land. Mais il pensait aussi au Outlaws qui avaient fait une paix, voir conclu un marché avec ces machines. Il était fort à parier que une fois qu'ils seront devenus inutiles, les K-Troniks ne feront qu'une bouchée de leurs "alliés". Blaze reprit la parole, sur un sujet bien différent et qui l'intéresserait sans doute un peu plus.

    "Et toi ? Ca va ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r-valon.forumactif.org
London Wright
||Asgard ~ Chef des opérations d'espionnage||
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}   Ven 29 Jan - 23:14

J'avais été sincère et franche lorsqu'il m'avait demandé des nouvelles de ma section d'espionnage, et pour tout dire sa réponse demeura quelque peu... non pas décevante, mais prévisible. Continuer de surveiller, de rassembler des informations. Cependant une mission d'infiltration longue s'imposait, tout du moins à mes yeux, car ce ne serait que comme ça que nous pourrions récolter des informations plus précises et détaillées, ce qui nous permettrait de mettre en place une stratégie palliative à leur éventuelle action. Oui, je prévoyais loin dans le temps, un peu comme lorsque l'on joue aux échecs et que chaque déplacement de pièce entraine un nouveau calcul afin de resserrer les mailles du filet de notre stratégie. C'était cela que je faisais, en tant que Chef des Opérations d'Espionnage, je calculais et mettait au point des stratégies. Il n'en demeurait pas moins que Blaze était notre chef à tous, et que cette demande de continuer ainsi demeurait un ordre. Bien sûr, je continuerais d'agir discrètement, mais je du une fois de plus ravaler mon ardent désir d'aller vérifier par moi-même. Un jour prochain, dès que mon frère serait libre pour discuter, je tenterais de le faire revenir sur la promesse qu'il m'a faite faire. Juste une fois, pour que je puisse aller moi-même dans la ville des Outlaws, ces alliés de nos pires ennemis. Là-bas l'argent, les jeux et les vices permettaient de connaitre certaines décisions du haut-lieu K-Troniks. Et qui détenait la connaissance détenait le pouvoir. Or nous en manquions actuellement, d'où ma volonté d'agir.

"Et toi ? Ça va ?"

Tirée de mes réflexions on ne peut plus sérieuses, j'eus du mal à masquer ma surprise devant une telle question. Toujours en train de travailler, ou bien de discuter de nos prochaines opérations avec mes hommes, il était rare que l'on me demande comment j'allais, et pour cause: j'étais un bourreau de travail à l'air infatigable. Peu habituée donc, je fit tourner ma tasse entre mes mains, remettant distraitement une mèche de cheveux derrière mon oreille, mon regard rivé au café comme s'il était le centre de tout à cet instant précis.

"Oui, oui, ça va... un peu fatiguée peut-être, mais ce n'est pas important."

A mes yeux, l'espionnage et ma petite puce - c'était ainsi que je surnommais affectueusement la fille de Blaze - passaient en priorité. Prendre du repos, manger, faignanter, tout cela devenait secondaire lorsque l'on croulait sous des occupations vitales telle que la survie des nôtres ou l'éducation d'une future chef.

"Et toi, ça va mieux avec le café?"

Demandais-je maladroitement en relevant mon regard vers le sien, le scrutant avec une légère inquiétude. Je le voyais parfois si abattu, si triste... si seul. J'aimerais faire quelque chose pour lui, mais je ne vois pas quoi. Je souris pourtant doucement à Blaze, un peu pour l'encourager, mais aussi pour le réconforter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le futur nous réserve des souvenirs... {w/ London}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A.C] On ne sais jamais ce que la vie nous réserve [Adriam]
» Ce que l'avenir nous réserve
» Dans la vie Chaque chose a son temps , La vie nous réserve plein de surprise !
» La vie nous réserve des surprises
» /!\ La vie nous réserve parfois bien des surprises ... ∞ Willow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R-Valon :: Idavoll :: Idavoll :: Extérieur du monastère :: Le cimetière-
Sauter vers: