AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une chouette après-midi [w/ Kenzie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henry de Haute
||Fondateur ~ Leader des K-Troniks||
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Une chouette après-midi [w/ Kenzie]   Mer 9 Déc - 0:46

    Henry sauta en bas de la table du mécanicien, il fit deux, trois mouvements d’épaule pour voir si tout était remis en place. Il se faisait décidément bien vieux, même s’il n’avait jamais été aussi en forme certaines pièces de son squelette métallique commençaient à faiblir. La mésaventure lui était arrivée un peu plus tôt dans l’après midi. Il était entrain de ranger ses dossiers, il devait rejoindre Kenzie dans l’après-midi. Son bureau était spacieux et situé en haut de la K-Tower, sur chaque mur courait une immense baie vitrée qui lui permettait d’observer et de dominer toute la ville. Il avait cherché en vain, pour le moment, un moyen de renforcer de d’améliorer l’unité centrale. Il y avait passé la matinée avant de laisser tomber pour se consacrer aux affaires courantes. Même s’il n’était plus en charge de l’armée, bien qu’il en reste le chef suprême, administrer une ville de robots était largement aussi complexe et prenant que d’administrer une ville humaine.

    Il fallait étudier les rapports sur le fonctionnement des quartiers, donner son aval pour une nouvelle série de robots si le besoin s’en faisait sentir, gérer la consommation d’énergie, faire des réserves et bien sur, surveiller les Asgard. Ce qui ne lui laissait que peu de temps pour ça vie privée. Encore heureux qu’il ne dormait jamais, ça lui permettait de passer un peu de temps avec Kenzie. Mais aujourd’hui, il avait envie de lui faire plaisir, de passer un peu de temps avec elle, de vraiment lui consacrer de son temps.. Quand il l’avait créé, il y a de ça quelques années, il avait pensé faire la femme parfaite. Il s’aperçu bien vite qu’il était loin du compte et qu’elle était encore plus parfaite que dans ses rêves les plus fous.

    C’était une envie contradictoire pour un robot que de vouloir avoir une relation presque humaine. Après tout, ils étaient deux immortels, et pourtant ils avaient en commun avec les humains. Leurs vies s’arrêteraient quand le corps ne les supporterait plus, bien qu’eux puissent être réparés. Quand il avait créé Kenzie, Henry voulu a la fois qu’elle lui ressemble, mentalement il s’entend, mais également qu’ils aient assez de disparitsé de caractère et d’opinion pour mettre du piquant dans leur relation. Il avait réussi, peut être trop bien parfois. Cette réflexion le fit rire.

    Quelques heures plutôt donc, alors qu’il voulait ranger ses documents, la porte de son coffre fort refusa de s’ouvrir. Avec l’élan, ce fut tout le block qui bascula et chuta de deux mètres en entraînant le bras d’Henry. Rien de grave, ci ce n’est l’huile qui se répandait maintenant sur le parquet. Henry écrit dans sa mémoire interne d’envoyer quelqu’un nettoyer et il prit le chemin de la salle des réparations. Il ne pouvait plus bouger son bras droit, c’était ennuyeux. Il ouvrit la porte de la main gauche donc, sans frapper et alla s’installer sur la table.

    Le mécanicien l’observa brièvement et finit par introduire une grosse pince dans l’articulation de son épaule. Il en ressortit un long tube dégoulinant d’huile, qu’Henry réussi malgré tout à reconnaître comme étant une vielle durite qu’il n’avait pas encore fait changer. Peut être était-elle là depuis ça reconstruction c’est pour dire. La réparation n’avait pas durée plus de quinze minutes, Henry sauta au pied de la table et s’empressa d’aller rejoindre Kenzie. Il était en retard… encore. Arrivée au milieu de la pièce, la porte s’ouvrit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Lane
||K-tronik ~ Leader en second des K-troniks||
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: Une chouette après-midi [w/ Kenzie]   Jeu 10 Déc - 11:51


    On pouvait être un robot perfectionné possédant une intelligence artificielle remarquable, cela n’empêchait pas Kenzie Lane d’avoir des habitudes presque humaines. Elle était capable de se mettre « en veille » et de se reposer, bien que le terme n’était pas tout à fait exact pour un être fait de circuits et de puces électroniques. Soit, c’était vrai, mais c’était aussi ce côté particulier de la personnalité de cette femme-cyborg, tentait de ressembler à ces humains qui rejetaient ses semblables depuis si longtemps. Sa pause, dans le lit de sa chambre, se termina et, ses grands yeux azurés s’ouvrirent lentement sur le plafond de la pièce. Kenzie tourna son visage vers la fenêtre où les rayons du soleil traversaient délicatement les rideaux blancs . Un sourire illumina son visage et la jeune femme bascula au rebord du lit pour se relever. L’heure du réveil affichait un début d’après-midi bien commencé et son rendez-vous avec Henry était prévu dans une petite demi-heure.

    S’habillant d’un pantalon crème, rehaussé d’un chemisier blanc, laissant ses boucles blondes retomber sauvagement sur ses épaules, la K-Tronik s’apprêta à sortir de sa demeure pour aller rejoindre l’homme qui non seulement l’avait créée mais qui avait éveillé en elle des émotions et des sentiments. L’amour pouvait être très complexe à définir pour une entité robotique, pourtant, cela n’était pas le cas. Depuis plusieurs années maintenant, la femme de terrain, qui avait combattu pour son peuple, avait laissé place à une leader plus calme, plus sereine, devenant l’ombre de Henry de Haute dans les directives de la cité, ne jugeant bon que de sortir de sa retraite pour donner son point du vue sur certaines situations. Scientifique et créatrice, elle passait une grande partie de son temps dans les laboratoires de la K-Tower pour parfaire ses expériences sur les siens et les améliorer.

    Elle remonta la grande avenue pour se retrouver devant l’immense tour qui se dressait devant elle dans toute sa puissance, majesté et symbole des K-Tronik ainsi que de la victoire de Henry sur les humains. Kenzie avait des opinions parfois différentes que celui de son compagnon, ce qui ne les empêchaient nullement de se vouer un respect mutuel et un soutien sans bornes. Une fois à l’intérieur, elle se dirigea tranquillement vers l’un des ascenseur qui l’amènerait au bureau de l’homme d’Etat. Quelques minutes après, un « ding » l’avertit de son arrivée à l’étage demandé. Traversant le long couloir où une moquette de couleur gris clair décorait les lieux, elle reconnut au loin, l’une des secrétaire d’Henry qui s ‘approcha vers elle :

    « Monsieur de Haute n’est pas dans son bureau.
    Il a du s’absenter pour rejoindre la salle de réparation. »

    « La salle de réparation ?? Bien, je vais aller le rejoindre directement la-bas. »
    « Mademoiselle Lane, vous pouvez l’attendre dans son bureau.. »
    « Non, merci bien, je vais me faire un plaisir de lui dire qu’il est encore en retard à notre rendez-vous. »

    Petit sourire amusé, et Kenzie reprit l’ascenseur pour arriver à l’étage où se trouvait les divers salles pour les réparations des K-Troniks et leurs suivis. Arrivant devant une grande porte métallique, elle posa sa main sur un petit cadran digital qui se trouvait juste à côté :
    Lane…Kenzie.
    Identification approuvée.
    Vous pouvez entrer.


    La porte se déverrouilla dans un bruit lourd et, un autre petit couloir apparu. Au fond de celui-ci, une dernière porte, celle de la fameuse salle de réparation où devait encore se trouver Henry. La main sur la poignée, elle l’ouvrit doucement apercevoir Henry se diriger vers la sortie de la salle. Le mécanicien fut surpris de l’apparition de la jeune femme qui resta sur le pas de l’entrée, les bras croisés sur sa poitrine, tout en prenant un air suspect et amusé à la fois concernant le retard de Henry :
    « Bonjour Mademoiselle Lane.
    Monsieur De Haute devait subir un petit entretien.
    Il est tout à vous maintenant. »

    « A mon avis, te rajouter un système pour éviter tout retard, serait dès plus appréciable .
    Ou alors, tu aimes me faire attendre… »


    Oui, un robot pouvait avoir le sens de la répartie et aussi de l’humour :
    « Sais-tu le nombre de fois où tu es arrivé en retard à nos rendez-vous ?»

    Kenzie s’avança vers Henry, posant tendrement ses doigts au niveau du nœud de la cravate qu’elle réajusta pour le remettre en place :
    « Qu’as-tu prévu pour te faire pardonner… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry de Haute
||Fondateur ~ Leader des K-Troniks||
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Une chouette après-midi [w/ Kenzie]   Lun 14 Déc - 0:47

[HJ: Merci pour l'exemple du scan Smile]

    Henry s’arrêta net et sourit quand il vit Kenzie sur le pas de la porte. Vous savez ce petit sourire coupable de celui qui est prit la main dans le sac. Kenzie croisa les bras et le regarda avec un air suspicieux mais à la fois amusé. Le mécanicien dans son dos …

    « Bonjour Mademoiselle Lane.
    Monsieur De Haute devait subir un petit entretien.
    Il est tout à vous maintenant. »


    Ce à quoi Kenzie répondit.

    « A mon avis, te rajouter un système pour éviter tout retard, serait dès plus appréciable.
    Ou alors, tu aimes me faire attendre… »


    Henry se retourna vers lui, il était déjà reparti au boulot. Il était entrain de démonter une vielle carcasse de KT-2000. Henry se dit plus pour lui que pour les autres.

    Henry – Euh oaui… nan en fait. Echange de vannes, super. Je me sens proche du filet dans un match de tennis en ce moment.-

    Il se retourna vers Kenzie et s’avança vers elle. Il lui attrapa le bras et déposa un bisou sur sa joue.

    Henry - Désolé j’ai pété une durite. On y va, je te raconterait.

    Kenzie ne bougea pas.

    « Sais-tu le nombre de fois où tu es arrivé en retard à nos rendez-vous ?»

    Il aurait pu lui répondre qu’il dirigeait une civilisation et que ça prenait un peu de temps... Mais ça aurait sûrement mit une sale ambiance dans cette après-midi qui se devait être agréable, malgré les apparences.

    « Qu’as-tu prévu pour te faire pardonner… ? »

    Henry – Tu vas voir ça va te plaire. –

    Il lui tira légèrement le bras pour qu’elle le suive.

    De Haute… Henry
    Identification approuvée,
    Menace : Négatif.
    Vous pouvez sortir.


    Arrivée dans le couloir, passé le scan vocal, il l’entraîna vers l’escalier et vers le toit de la tour. Il lui avait préparé une petite surprise qui allait sûrement lui plaire, enfin il l’espérait. Le temps était beau et calme il n’y avait pas de vent et un beau soleil brillait bien haut dans le ciel. Même s’il faisait toujours jour, ce n’était pas toujours le grand bleu. Un peu plus tôt dans la journée, Henry était monté sur le toit pour préparer un pique-nique. Un petit pique-nique de quatre heure quoi, avec une variété d’huiles diverses, de la musique enfin tout ce qu’il faut. Il avait même mis un parasol et une nappe à carreaux… pour faire plus humain. Il espérait que ça plairait à Kenzie.
    Le garde qui surveillait le toit leur ouvrit la porte après qu’Henry eut frappé trois fois. Puis il s’effaça et la referma derrière lui. Henry savait qu’il allait rester derrière, mais la porte était assez épaisse pour qu’il n’entende rien.

    Henry – Ca te convient ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Lane
||K-tronik ~ Leader en second des K-troniks||
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 02/12/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: Une chouette après-midi [w/ Kenzie]   Dim 20 Déc - 1:51

[Hj: je suis navrée pour le retard, surtout que c'est pas super...]



    Qui disais que les entités robotiques n’avaient pas le sens de l’humour ? Kenzie qui était entrée dans le laboratoire au même moment ou Henry se dirigeait vers la porte pour sortir de la salle en avait eu la preuve lorsque après avoir échangé quelques paroles avec le technicien, l’homme d’Etat de R-Valon fit comprendre aux deux autres protagonistes qu’il se sentait bien seul parmi les vannes. Le sourire de la K-Tronik qui se faisait un plaisir à déstabiliser le politicien démontrait, bien sont envie de le taquiner même devant un subalterne. Il lui déposa un baiser sur la joue avant qu’elle ne termine de réajuster le nœud de sa cravate tout en lui expliquant qu’il avait toujours eu une défaillance dans son système :celui d’arriver toujours en retard à leur rendez-vous. Kenzie s’attendait à une réplique très mordante, du genre, « je dirige une civilisation qui passe avant les petits plaisirs ». Et pourtant, Henry ne lui répondit pas, préférant lui réserver uns surprise en l’invitant à le suivre et à sortir de la pièce.

    Etonnée par son comportement, Kenzie suivit le leader de R-Valo, repasser la sécurité du scan, tout comme elle. Une fois que le sas les libéra de la procédure de vérifications contre toutes menaces, Henry entraîna la jeune femme vers un escalier privé qui menait tout droit vers les hauteurs de la ville. Il passa le premier, la précédant pour lui ouvrir la porte. Kenzie resta quelques secondes sur le pas de l’entrée, totalement déconcertée par ce qu’il se présentait à elle. Il avait préparé un petit pique-nique , très style humain, avec parasol, nappe à carreaux, de la musique qui retentissant d’une chaîne hi-fi, et diverses huiles pour leurs organismes. C’était un garde qui leur avait ouvert la porte et sur ordre de son supérieur, il s’était éclipsé rapidement laissant Henry et Kenzie seuls. Elle n’avait prononcé aucun mot, toujours fixant cette surprise qu’il venait de lui offrir.

    « Je m’attendais à beaucoup de choses, mais pas à ce genre d’attentions venant de ta part. »

    Kenzie s’avança vers les bords de la tour, posant ses mains sur la rambarde en fer forgée qui ornait cette partie du toit. Aucun nuage, aucun vent violent. L’après-midi était chaud mais un léger petit air venait tourbillonner délicatement dans les cheveux dorés de la K-Tronik qui porta son regard vers l’étendue de la citée :
    « Henry…dis-moi, as-tu pensé à ce que notre monde serait devenu s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres ? »

    Elle se tourna vers lui, qui se tenait pas très loin dans son dos. Son regard lumineux plongea dans celui de son compagnon pour y trouver la moindre information avant qu’il ne lui réponde vraiment. Elle ne voulait pas que leur après-midi soit gâché par une telle conversation épineuse, alors, elle tenta, d’amorcer un autre sujet :
    « Henry, toutes ces années nous unissent depuis si longtemps, que parfois je me demande si tu es heureux ainsi.
    Diriger une cité-état demande de nombreux efforts comme autant de sacrifices.
    Tu le sais, je me suis effacée de la vie politique, n’intervenant que quand tu souhaites avoir mon avis sur cette situation.
    Un vieil adage dit qu’il y a toujours une grande femme derrière un grand homme.
    Je suis loin de l’être préférant passer mes jour dans mon laboratoire.
    Tu es entouré de conseillers, de nos semblables qui sont plus efficaces que moi.
    Tu nous as protégé, devenant alors les deux seuls K-1000 encore debout pour créer les autres plus puissants.
    Mais tu es un homme d’état très performant, …que fais-tu avec une scientifique comme moi ? »


    C'était une façon très maladroite de lui demander pourquoi, il ne l'avait pas laissé tomber, au cours de ces dernières années pour aller partager sa vie avec une K-Tronik plus améliorer, et certainement qui serait être une alliée plus compétante qu'elle...dans le domaine politique et de la diplomatie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry de Haute
||Fondateur ~ Leader des K-Troniks||
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Une chouette après-midi [w/ Kenzie]   Sam 9 Jan - 15:59

    Henry jubilait de l’effet de sa surprise. Il savait que Kenzie aimait s’imaginer humaine. Son travail, tous scientifique qu’il était, tendait souvent vers cette direction. Il ne lui faisait pas assez plaisir, pas assez souvent, à son goût et peut être à celui de sa compagne. Kenzie s’approcha de la rambarde, derrière s’entendait, majestueuse, immense, la ville qu’ils avaient créé. Elle semblait respirer le beau temps, leur système de senseurs c’était considérablement amélioré avec le temps. Lui la suivait des yeux, se tenant à quelques pas d’elle, les gras joints dans le dos, son regard se baladant de droite à gauche. Qu’il faisait bon vivre à R-Valon.

    « Je m’attendais à beaucoup de choses, mais pas à ce genre d’attentions venant de ta part. »

    Pourtant l’après-midi prit un tour qu’il n’aurait pas imaginé avant.

    « Henry…dis-moi, as-tu pensé à ce que notre monde serait devenu s’il n’y avait pas eu toutes ces guerres ? »

    Henry fut un peu surpris par cette interrogation subite. Mais la vérité c’est qu’il y avait évidement pensé. Quelles auraient été leurs vies si les humains n’avaient pas déclenché le canon, se serait-il seulement rencontré ? Il évitait de trop y penser, il y avait des tords de chaque côté, ce qui était fait était fait. Comme si cette pensé était déplacée, Kenzie enchaine. Même pour un robot c’était devenu normal de se poser des questions, de douter. Ils étaient amené à vivre jusqu’à ce qu’il n’y est plus de pièces pour les réparer, ce n’était pas facile d’appréhender une relation quand relation. Leur monde était en perpétuel évolution, mais eux, dans le fond n’évoluait pas, ils restaient les mêmes. Henry s’approcha doucement de Kenzie et entoura ses bras autours des épaules de sa compagne. Il poussa un léger soupir.

    Henry – Diriger un état, une civilisation, implique des sacrifices, pour moi mais surtout pour ceux qui m’entour. Je m’en rends compte maintenant, j’ai mis le temps… Je sais que je ne suis pas très présent, je en sais pas si c’est à cause de ça que tu doutes. Quand je suis au boulot, je n’ai pas les moyens de penser à autre chose, mais quand on se programme des petits moments comme ça, juste pour nous deux, je suis le plus heureux des robots. Je ne veux personne d’autre que toi, je suis tu me Yang tu es mon Ying, tu me stabilises, tu m’empêches de sombrer dans les problèmes. –

    C’est qu’il avait du faire beaucoup de sacrifices, à commencer par celui de ne pas la voir aussi souvent. Depuis qu’il avait céder le contrôle des armées, il travaillait presque plus, signer ceci, faire une réunion avec un tel… Depuis qu’une paix relative c’était installé, il ressentait une certaine latitude à s’occuper de tous les petits bobos du pays. Pourtant il n’avait pas le choix.

    Henry – Je ne peux pas t’en vouloir d’avoir quitté el devant de la scène. La science a toujours été ton domaine. La vie politique est pleine de requins, il faut constamment se méfier de ses amis comme des ses ennemis. Je ne sais pas comme les humains fond, c’est usant. Je suis heureux de ne jamais avoir à douter de toi. –

    Henry enfouit sa tête dans l’épaule de sa petite femme il n’y avait plus rien à dire. Ils s’aimaient un point c’est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une chouette après-midi [w/ Kenzie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une chouette après-midi [w/ Kenzie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R-Valon :: R-Valon :: R-Valon :: La K-Tower :: La salle de réparation-
Sauter vers: